L’estime de soi entre objectivité et bienveillance

L’estime de soi entre objectivité et bienveillance

L’estime de soi est-elle un concept trop peu connu ? Pourtant elle nous permet de faire face à de nombreuses épreuves de notre vie ! On en a besoin au quotidien. C’est la source mais aussi les conséquences de nos actes et nos pensées. Entre définition et préjugés, voyons ce qu’est réellement l’estime de soi !

L’estime de soi : qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup de psychologues ont essayé de trouver une définition « officielle » de l’estime de soi, mais à l’heure où vous nous lisez, ils sont encore en train de débattre. Chacun de nous peut avoir sa propre définition de ce concept. Le plus simple, peut-être, est de définir l’estime de soi en deux questions :

« Comment je me vois ? »

« Ce que je vois me plait-il ? »

Cette définition est sûrement simple mais trouver des réponses à ces questions ne l’est pas pour autant ! Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’estime de soi est une question de jugement personnel. Vous et vous seuls pouvez définir quelle est votre estime de vous-même. Trois éléments rentrent en compte, à savoir votre valeur : 

  • Absolue
  • Relative
  • Potentielle

La valeur absolue

Votre valeur absolue peut être représentée par cette question : « Est-ce que vous aimez la personne que vous êtes ? ». Etre conscient de cela, c’est vous donner le droit d’exister. Il ne s’agit pas de se lancer des fleurs à tout va, mais plutôt d’être objectif avec soi-même. C’est connaître et aimer vos qualités comme vos défauts. L’un comme l’autre font partie de votre personnalité !

Néanmoins, il ne s’agit pas d’amour à sens unique… Etre conscient de sa valeur absolue, c’est aussi se donner le droit d’être aimé-e par autrui.

Si cette valeur s’acquiert principalement lorsque l’on est enfant, elle continue de se développer avec l’âge. Se connaître et s’aimer vous permet de surmonter vos échecs (on vous parle de la peur de l’échec ici) et de profiter de vos réussites.

La valeur relative

Votre valeur relative correspond à la question : « Est-ce que vous vous sentez apte à réussir par vous-même ? ». En d’autres mots, il s’agit de la confiance en soi ! De même que la valeur absolue, il s’agit ici de connaître et d’accepter ses compétences personnelles.

Cette valeur se développe également tout au long de votre vie ! Normalement, vous pouvez acquérir de nouvelles (et de nombreuses) compétences pendant toute votre vie. Nous sommes sans cesse en apprentissage !

Connaître et accepter ses compétences permet de se sentir efficace. Ainsi, vous savez que vous pouvez prendre des décisions importantes, d’agir selon différentes situations.

La valeur potentielle

Votre valeur potentielle est représentée par la question : « Est-ce que vous êtes capable de vous projeter dans le futur ? ». Il s’agit donc de se projeter dans le futur, de croire que l’on peut s’améliorer, apprendre encore et encore. C’est aussi se donner les moyens d’atteindre vos objectifs personnels ou professionnels.

Cette valeur vous pousse à vous dépasser et à évoluer !

Les piliers de l’estime de soi

A défaut de ce que l’on pourrait croire, l’estime de soi ne se mesure pas aux résultats. Pas la peine de forcer les choses en vous montrant plus sûr-e de vous que vous ne l’êtes, ou plus fort-e et compétent-e.

Vous êtes les seul-es à pouvoir mesurer votre estime de vous-même. C’est ce qui vous permet de vivre sereinement. C’est être conscient-e de vos valeurs, c’est croire en vos convictions et en vos croyances (quelles soient religieuses ou non, là n’est pas la question).

Les piliers de l’estime de soi sont principalement :

  • Le sentiment de sécurité (matérielle, émotionnelle et affective)
  • La confiance en votre utilité
  • Le sentiment d’appartenance
  • La confiance en vos compétences (les compétences professionnelles comme les compétences d’accomplissement)

Pour améliorer votre estime de vous-même, regardez ces 4 piliers. Pensez-vous qu’ils soient solides, tout juste stable ou défaillants ? Lorsque vous aurez vos réponses, vous pourrez améliorer ces piliers afin de développer votre estime personnelle.

L’estime de soi, ce n’est pas être prétentieux

La difficulté à accepter les compliments

Beaucoup de personnes pensent qu’il faut rester modeste pour ne pas paraître vaniteux. C’est pourquoi on entend souvent dire « Moi, je ne sais pas accepter les compliments ». Les compliments peuvent gêner ou encore on peut les prendre comme des moqueries ! Une telle réaction provient d’une faible estime de soi, d’un manque de confiance en soi.

En effet, les personnes qui n’ont pas l’habitude de se sentir fières d’elles pensent que ces compliments ne sont pas légitimes. C’est donc tout naturellement qu’elles confondent fierté naturelle et narcissisme. Lorsqu’elles reçoivent un compliment, ces personnes vont souvent se dévaloriser ou dévaloriser le compliment en lui-même.

Pour autant, accepter un compliment et en être fièr-e ou tout simplement en ressentir de la satisfaction, ne fait pas de vous quelqu’un de prétentieux.

Alors comment accepter les compliments ?

Demandez-vous ce qu’est un compliment ? Pour moi, il s’agit simplement d’une information, à notre sujet, pensée et donnée par une autre personne.

Un « Merci » en réponse à un compliment est très souvent suffisant. Si vous vous sentez de développer, vous pouvez également expliquer pourquoi celui-ci vous fait plaisir. Mais, il faut apprendre à arrêter de se dévaloriser ! Alors estimez-vous !

La différence entre fierté et narcissisme

La fierté : « satisfaction légitime de soi » (selon le Larousse) est donc un sentiment légitime que l’on ressent lorsque l’on a accompli quelque chose de difficile par exemple. Notez bien le mot légitime ! Il ne s’agit pas de sur-jouer ou de surévaluer !

Alors que le narcissisme correspond à un amour excessif de sa personne (toujours selon le Larousse). Lorsque l’on est narcissique, on s’aime de façon démesurée et exagérée ! Les compliments pour ces personnes apparaissent comme normaux voire même banals !

Alors, déstressez ! Vous avez encore de la marge avant d’atterrir dans cette catégorie ! Apprenez à vous aimer à votre juste valeur et à accepter les compliments.

J’espère que cet article, un brin théorique, vous a permis de prendre conscience de la réelle valeur de l’estime de soi.

Portez-vous bien,

Article rédigé par Laura, Fondatrice de Life&You

 

Source : Dossiers pratiques de psychologie

One Reply to “L’estime de soi entre objectivité et bienveillance”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :